Notre entreprise

Souscriptions privées

Au cours des 20 dernières années, les souscriptions privées ont représenté l’un des secteurs les plus dynamiques du marché financier. Les firmes de souscriptions privées ont enregistré des chiffres records de capitaux propres auprès des particuliers et des institutions. Auparavant, la combinaison d’investisseurs financiers, de propriétaires-dirigeants hautement motivés et la possibilité qu’ils avaient de récolter des retours sur investissement exceptionnels avaient engendré une croissance phénoménale. Les investisseurs institutionnels et individuels ont amélioré leurs objectifs dans la catégorie d’actifs alternatifs et de souscriptions privées.

Au cours des dernières années, beaucoup ont dépassé leurs objectifs d’attribution. Avec peu de moyens pour de nouveaux engagements, beaucoup sont devenus plus sélectifs. Une partie du raisonnement découle d’une forte baisse au niveau des rendements et du marché des valeurs mobilières. Cela a créé un marché du financement plus rude pour les firmes de souscriptions privées et une volonté croissante de faire des concessions afin de verrouiller les engagements. Un élément clé de cette expansion est la croissance sans précédent du marché secondaire dans les souscriptions privées. Un marché secondaire est une étape naturelle dans l’évolution et la croissance du secteur.

Le marché secondaire

Le marché secondaire a connu une importante croissance au cours des dix dernières années et il est appelé à croître à un rythme soutenu à l’avenir. Le marché secondaire des souscriptions privées a été dopé par plusieurs des facteurs suivants :

  • Un ralentissement au niveau des distributions provenant des sociétés en nom collectif de capital-risque et de rachat : Les associés commanditaires dans les fonds de capital d’investissement ont enregistré un ralentissement au niveau des distributions. Lorsque les associés commanditaires ne reçoivent pas de liquidités à partir des distributions, ils disposent de peu d’options pour récupérer leur argent autre que par le biais d’une vente secondaire.
  • La nécessité pour les associés commanditaires d’entretenir des relations avec les associés commandités à mesure que leur portefeuille s’accroit : Les associés commanditaires doivent être prêts à prendre de nouveaux engagements par rapport aux fonds de la plupart des mêmes associés commandités dont les fonds ont été cédés. Les associés commanditaires évoquent également la probabilité d’être confrontés à des exigences de réserve de capital élevé comme motif pour vendre les intérêts.
  • Mettre un terme aux relations avec les associés commandités : Les investisseurs institutionnels envisagent d’injecter des capitaux supplémentaires avec de meilleurs gestionnaires. À mesure que les investisseurs s’approchent des limites d’attribution, un moyen de libérer du capital aux fins d’investissement dans des firmes préférées consiste à vendre les titres dans des fonds qui ne satisfont plus leurs critères.
  • Fusions et acquisitions : Par exemple, la vente des biens de la société par la Banque Royale d’Écosse tire son origine de la bataille pour le rachat de NatWest Equity Partners Ltd à Londres. Raytheon Co., Lexington, Mass., a vendu un portefeuille d’intérêts d’une société en nom collectif de souscriptions privées en 1999, après l’acquisition des actifs à travers l’achat des activités de défense de la société Hughes Electronics Corporation.
  • L’évolution des besoins des investisseurs individuels : Le volume d’opérations proposé par des individus et des familles fortunés a connu une hausse conséquente. Dans plusieurs cas, les vendeurs sont des entrepreneurs qui se tournent vers les fonds de capital-risque lorsque leur valeur nette s’élevait à des centaines de millions de dollars. Avec le repli du marché, ces entrepreneurs et familles éprouvent du mal à répondre aux besoins en capitaux des fonds envers lesquels ils se sont engagés.
  • Un moyen abordable pour intégrer la catégorie d’Actifs alternatifs et de souscriptions privées : Le volume de transactions secondaires proposé par les institutions et les particuliers a créé une occasion unique pour intégrer la classe d’actifs pour plusieurs années dans un partenariat avec une décote et une possibilité de droit de regard sur les actifs sous-jacents. Beaucoup d’investisseurs commencent à conclure que la valeur et les rendements améliorés sont associés aux acquisitions et aux dessaisissements des intérêts des sociétés en commandite.

En tant que conseiller principal, le Groupe Camelot gère et facilite l’exécution des opérations secondaires. Les opérations secondaires sont complexes et prennent du temps. La quantité d’informations dont ont besoin les acheteurs afin de prendre des décisions d’achat éclairées, couplée au nombre croissant d’acheteurs secondaires actifs rendent nos services pertinents. Nos professionnels ont géré des opérations secondaires dynamiques qui permettent aux acheteurs, aux vendeurs et aux parties prenantes (par exemple, les associés commandités) de bénéficier de plusieurs des avantages suivants :

Les associés commandités profitent de l’assurance à l’effet que les opérations secondaires sont exécutées avec un maximum de respect de la confidentialité de leurs activités. Avoir un conseiller de qualité qui représente la confidentialité d’une opération, qui peut exécuter un transfert d’intérêts en douceur et qui peut intégrer de nouveaux associés commanditaires aux associés commandités est essentiel à la réussite d’une opération.

Les associés commanditaires bénéficient de la liquidité et de la monétisation des actifs qu’offrent les opérations secondaires. Le marché secondaire permet aux gestionnaires de reconstruire leur attribution d’actifs avec un niveau de contrôle supérieur. De plus, les associés commanditaires peuvent profiter de la croissance du marché des acheteurs.

Les associés commanditaires intéressés dans l’acquisition d’actifs alternatifs et des intérêts des sociétés de souscriptions privées en commandite disposent de l’une des meilleures occasions de l’histoire de la classe d’actifs pour acheter à des prix attrayants. La transparence des acquisitions des intérêts secondaires offre à l’acheteur un avantage unique pour intégrer le cycle de vie des fonds plus près d’un point de distribution qui améliore les rendements de manière significative.